Les fabricants de croquettes animales à l’amende

35,3 millions. L’amende infligée mardi par l’Autorité de la concurrence aux trois leaders du secteur de la croquette pour chiens et chats est sévère mais à la hauteur du préjudice subi par les consommateurs.

Pendant au moins quatre années, entre 2004 et 2008, les fabricants de Royal Canin, Purina ou encore Hill’s Pet Nutrition se sont entendus pour restreindre la concurrence dans la distribution spécialisée… au détriment du consommateur. Dans le détail, ils auraient mis en place des pratiques tendant à limiter la concurrence au niveau des grossistes qui revendaient leurs aliments « secs » (croquettes, biscuits) pour chiens et chats, explique l’Autorité de la concurrence. Ces grossistes vendaient à leur tour ces aliments à des distributeurs spécialisés, autrement dit à des animaleries, jardineries, magasins de bricolage, libre-services agricoles, éleveurs et vétérinaires, générant des surcoûts pour le consommateur final.

70% du marché de la croquettes concerné

Ces pratiques ont été d’autant plus pénalisantes pour les acheteurs finaux, que les trois fabricants en cause représentaient à l’époque des faits 70% des ventes de croquettes pour chiens et chats dans la distribution spécialisée. Et l’information est tout sauf anecdotique lorsqu’on sait que la France compte 8 millions de chiens et 10 millions de chats, ce qui représente un très lucratif marché.

Gabriel Vedrenne (europe 1)

This entry was posted in Actualités and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>